Livraison offerte dès 59€ d'achat

Trouble du sommeil : qui consulter ?

Publié par Benjamin Vautier le

Avoir des troubles du sommeil peut arriver à tout le monde, même à un enfant en bas âge. Cependant, si le cas est fréquent et commence à impacter votre état physique et mental, il faut consulter. Dans cet article nous vous détaillons les facettes de cet état et comment y remédier.

Dans tous les cas, la première personne vers qui vous devez vous tourner est votre médecin de famille ou un médecin en clinique. C'est ce dernier qui pourra vous donner une prescription pour consulter un spécialiste.

Quels sont les symptômes de l’insomnie ?

L’insomnie est le fait de ne pas arriver à trouver le sommeil la nuit. Lorsqu'une personne en est atteinte, son sommeil diminue en quantité et en qualité, notamment avec un sommeil agité. On distingue deux sortes d’insomnies :
  • L’insomnie primaire : elle se caractérise par une qualité et une quantité de sommeil insuffisantes. Cela se manifeste par différents symptômes à savoir : difficulté d'endormissement, difficulté de maintien du sommeil, réveil précoce.
  • L’insomnie secondaire : elle est liée à des états physiques, tels que les douleurs, la fièvre, les difficultés respiratoires ou la prise de certains médicaments. En termes plus simples, c'est la difficulté à trouver le sommeil ou à le maintenir.
Nous vous énumérons ci-après une liste non-exhaustive de symptômes qui peuvent être à l'origine d'insomnies :
  • Un endormissement difficile.
  • Des micro-sommeils durant la nuit
  • Un réveil trop matinal.
  • Une sensation de fatigue au réveil
  • De la fatigue, une humeur irritable et un manque de concentration dans la journée
  • Un manque de vigilance et une diminution des performances
  • Une appréhension à l'arrivée de la nuit
Si vous ressentez même un seul de ces symptômes, il est préférable de prendre rendez-vous avec votre médecin, qui à son tour vous orientera vers un spécialiste, si nécessaire.
trouble sommeil

Insomnie : quand consulter ?

Passer une mauvaise nuit de manière ponctuelle peut arriver à tout le monde, même aux tout petits, ce n'est ni grave, ni anormal. Cependant, lorsque les troubles commencent à surgir de façon récurrente, il est préférable de consulter, juste pour être sûr qu'il n'y a rien d'alarmant. Dès qu'un des symptômes suivants persistent, parlez-en vite à votre médecin : fatigue matinale, somnolences en journée ou difficultés de concentration. Si votre état est traité à temps, un simple changement d’habitudes ou des traitements légers comme l’homéopathie ou la phytothérapie, prescrits par votre médecin , peuvent largement suffire à retrouver un bon sommeil. Vous éviterez ainsi l'accumulation d’effets néfastes comme : mauvaise humeur, stress, troubles alimentaires, obésité, risques cardio-vasculaires…

 

trouble sommeil

Votre médecin traitant, première étape vers le diagnostic 

Comme il a été évoqué précédemment, la première personne vers laquelle vous devriez vous retourner en cas de symptômes répétés est votre médecin traitant. Cette première consultation servira à faire un premier état des lieux, et au besoin, faire une prescription pour un traitement à base de médecine douce. S'il le jugera nécessaire, il vous fera faire des examens sanguins pour vérifier une quelconque carence, un déséquilibre hormonal ou autre déficit qui expliquerait vos troubles du sommeil.
Cette première étape va permettre à votre médecin de faire les bons diagnostics et de vous orienter, si cela est nécessaire, vers un spécialiste adapté à votre cas : cardiologue, pneumologue, psychologue ou psychiatre, voire même un sophrologue… Il est également autorisé à vous prescrire un test dans un centre du sommeil (s'il le jugera nécessaire également). Il ne faut donc surtout pas négliger l'importance de cette première étape; votre santé est précieuse.

Traitements de l’insomnie et des troubles du sommeil (physique et psychique)

En dehors des causes environnementales comme le bruit, une mauvaise literie, ou des accessoires de literie comme des protège-matelas ou alese impermeable de mauvaise qualité,  des heures de lever ou de coucher inadaptées, les troubles du sommeil peuvent venir de facteurs physiques et psychiques.
  • Les ronflements sont des facteurs physiques qui peuvent être traités avec des spécialistes tels que l’oto-rhino-laryngologue ou ORL. C'est un spécialiste des voies respiratoires hautes (bouche/nez/gorge) et du système auditif. Grâce à ses observations, il pourra détecter l'origine de vos ronflements : déformation de la cloison nasale, amygdales hypertrophiées, voile du palais trop long, décalage de la mâchoire…). Il vous proposera par la suite un traitement adapté (chirurgical et/ou prothétique) qui vous aidera à lutter contre vos insomnies.
  • En cas d’apnée du sommeil suspectée ou avérée, vous serez amené à consulter un pneumologue. L’apnée du sommeil se traduit par une obstruction épisodique des voies respiratoires durant le sommeil. Cette obstruction est liée au relâchement des muscles de la gorge et de la langue. Concrètement, la personne subit des pauses respiratoires plus ou moins longues et fréquentes pendant la nuit. En plus de provoquer des troubles du sommeil, cette pathologie risque à la longue d'affecter votre santé à cause du manque d’oxygénation chronique (risque cardio-vasculaire en particulier).
  • L'hypertension est également un facteur physique qui cause des troubles du sommeil. Si vous en êtes victime, vous serez redirigé vers un cardiologue. Ce dernier pourra poser son diagnostic et vous proposer des traitements adéquats.
  • En cas de troubles psychiques, vous serez orienté vers un psychologue ou un psychiatre. Parfois, des évènements inattendus comme la perte d'un être cher ou se retrouver sans emploi du jour au lendemain, peuvent causer un stress important, voire même, chronique dans certains cas. Ce stress est souvent à l'origine d'insomnies aigües et dans telle situation, il est primordial de consulter un psy. Ce dernier pourra préciser le diagnostic, détecter une éventuelle dépression et vous orienter vers le traitement adapté (psychothérapie, thérapie comportementale, traitement médicamenteux).
Les troubles du sommeil peuvent également prédire certaines maladies neurologiques comme la maladie d’Alzheimer. Dans ce cas, le psychiatre ou tout autre médecin consulté a la capacité de renvoyer vers un neurologue qui pourra confirmer le diagnostic.
protège matelas imperméable

Les centres du sommeil, pour qui et pourquoi ?

Ce sont des unités spécialisées dans le diagnostic et le traitement des troubles du sommeil. Ils rassemblent des médecins généralistes, mais également des spécialistes afin d’assurer une prise en charge globale et optimale pour chaque patient. Pour y accéder, vous pouvez directement prendre y rendez-vous ou être adressé par votre médecin traitant. (conseillé) 
Nous avons écrit un article complet sur les solutions de base aux troubles du sommeil : comment trouver le sommeil
Nous avons également écrit un long billet sur les méthodes alternatives à vos troubles de sommeil comme la méditation sommeil 
serviette de bain en coton bio

Foire aux questions

Ne pas trouver le sommeil de temps en temps, c'est normal. Ne plus trouver le sommeil et en être impacté physiquement et psychologiquement, ce n'est pas normal, il faut consulter !

Qui soigne l’insomnie ?

Votre médecin traitant est la première personne apte à vous faire les premiers diagnostics. Il pourra vous donner un traitement de médecine douce ou régler vos problèmes de carences si vous en avez. Si après cette première étape, votre état ne s'améliore pas, il vous orientera vers un spécialiste adapté à votre état.

Qui consulter pour narcolepsie ?

Si une personne est avérée atteinte de narcolepsie, le meilleur spécialiste vers lequel elle sera dirigée est un neurologue à cause des troubles neurologiques causés par la genèse de cette maladie.

Qui pratique la polysomnographie ?

La polysomnographie est un test standard qui est effectué auprès de patients présentant des troubles du sommeil. Il permet d’identifier les apnées, les hypopnées qui sont la cause de baisses d’oxygène et les hypopnées qui provoquent de courts éveils du cerveau. Il permet également d’identifier d’autres troubles du sommeil et de vérifier l’ajustement des traitements. Il se fait en laboratoire sous surveillance d’un technologue du sommeil.

Comment s’endormir en cas d’insomnie ?

Voici une méthode simple et efficace pour trouver le sommeil en moins de 60 secondes. Elle a été appliquée par de nombreuses personnes qui en témoignent l'efficacité.
  • Expirez tout l’air de vos poumons.
  • Inspirez profondément, par le nez, en comptant lentement jusqu’à 4, prenez votre temps.
  • Retenez votre respiration, en comptant jusqu’à 7.
  • Expirez bruyamment par la bouche en comptant jusqu’à 8.
Répétez cet exercice jusqu'à ce que vous vous endormiez.

Quel est le traitement de la narcolepsie ?

Pour soigner une narcolepsie, il existe différentes méthodes :
  • Les méthodes non médicamenteuses, qui permettent simplement d’avoir une meilleure hygiène du sommeil.
  • Le traitement médicamenteux, qui permet à la personne de retrouver un sommeil plus ou moins normal .
Il n'existe cependant pas de réel traitement qui permette de guérir définitivement cette maladie. Une partie du traitement est comportemental, il faut apprendre à vivre avec. Comme la spasmophilie, il s'agit d'apprendre les conduites et l'hygiène de vie à suivre en fonction des situations.

Produit lié à cet article

livre problème de sommeil

Ebook Sommeil Zen

Avoir des troubles du sommeil peut arriver à tout le monde, même à un enfant en bas âge. Cependant, si le cas est fréquent et commence à impacter votre état physique et mental, il faut...

Voir le produit

Sur le même sujet...

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.