Coton Bio : Tout comprendre sur le coton biologique

0 commentaires

On tend de plus en plus vers un mode de vie sain. De nombreux fabricants priorisent les produits Bio. Dans cet article, on vous parle du coton biologique, propre à l'industrie du textile, souvent décrié, il pourrait être le pilier d'une vraie révolution industrielle !

La culture traditionnelle de coton est une des méthodes les plus polluantes pour la Terre. Elle utilise l’équivalent du quart des pesticides vendus dans le monde pourtant, elle représente moins d’un dixième de la surface de la planète. Pour couronner le tout, le fait d’acheter ces pesticides endette les agriculteurs et les petits producteurs de coton. Cependant, pratiquement 50% de la production mondiale de textile est représentée par le coton.
A chaque maux son remède. Il est désormais possible de produire du coton de bonne qualité et dans le respect des normes. Une méthode prouvée et contrôlée qui implique directement des villages d’agriculteurs et leur permette de récolter leur produit en toute quiétude. Eh oui, cultiver du coton tout en respectant les hommes et la planète est désormais possible grâce à une agriculture biologique et conventionnelle. De cette manière, l’utilisation d’engrais en grande quantité est limitée. Il en est de même pour toutes les substances chimiques néfastes pour notre santé et celle de la planète.
Le coton biologique est cultivé avec du compost naturel en remplacement des engrais chimiques. Sans OGM, ce type de coton se cultive avec une quantité d’eau réduite comparé au coton conventionnel. Tandis qu’un vêtement en coton classique consomme environ 2700 litres d’eau, celui fabriqué avec du coton bio n’en nécessitera que 100 litres. Quant aux teintures, elles sont réalisées sans métaux lourds ou autres substances cancérigènes. Une pure merveille pour la santé !
Le coton organique ou bio est plus équitable, plus naturel, mais aussi plus sain. De ce fait, il est meilleur pour l’environnement, les conditions de travail des agriculteurs, et pour la santé, sans parler de la qualité ! De nos jours, utiliser des produits fabriqués 100% coton Bio fait de nous des personnes 100% éco-responsables.

 

Serviettes en coton Bio - Sleepzen

 

Une meilleure protection de l’environnement
La culture du coton biologique ne nécessite pas l’utilisation de produit toxique et n’épuise pas les sols. En plus de cela, elle est plus économique en termes de consommation d’énergie et d’eau. Le résultat est que vous obtenez un vêtement qui ne pollue que très peu, et qui est donc plus sain à long terme pour la planète.
De meilleures conditions de travail pour les agriculteurs
Les pesticides et autres produits chimiques utilisés traditionnellement pour le coton ont des effets nocifs sur la santé de ceux qui les manipulent. On parle ici des agriculteurs et des habitants des régions dans lesquelles il est cultivé. Utiliser un coton bio offre aux agriculteurs l’opportunité d’avoir de meilleures conditions de travail, en préservant leur santé.
Une meilleure qualité de textile
Le coton organique est composé de fibres particulièrement solides. De ce fait, les vêtements sont robustes et durables. Contrairement au coton traditionnel qui, à cause des traitements agressifs qu’il subit, est souvent de moins bonne qualité.
On peut donc dire que l’utilisation du coton bio est un excellent choix pour une garde-robe plus équitable, écologique et éco-responsable. Grâce aux différents labels, vous le reconnaîtrez facilement et vous allez pouvoir renouveler votre dressing pour des vêtements correspondants à vos valeurs et à vos besoins : le tout accompagné d’une meilleure qualité.
Une consommation d’eau moins importante
Comme cité plus haut, un t-shirt en coton bio nécessite 100 litres d’eau contre 2700 litres pour un t-shirt en coton traditionnel. Pourquoi dites-vous ?
Cette différence s’explique par le fait que les sols biologiques sont largement plus riches en matières organique car on n’utilise pas de pesticides ou autres produits chimiques. Les engrais naturels utilisés gardent les sols sains et productifs. Ils retiennent ainsi plus facilement l’eau et l’humidité dans la terre. De plus, les produits toxiques utilisés pour cultiver les sols nécessitent une certaine quantité d’eau pour les diluer. Ce n’est pas le cas pour les plants de cotons bio. Il ne faut pas non plus oublier que des méthodes d’irrigation artisanales sont mises en place par les agriculteurs pour limiter de manière optimale la consommation d’eau.
On peut ainsi dire que la culture biologique du coton est indéniablement la plus écologique, mais aussi la plus éthique.
Malheureusement, seule une petite partie de la production mondiale de coton est certifiée biologique et écologique pour l’Homme et pour la planète. De récentes statistiques ont indiqué que le coton biologique représente environ 2 millions de tonnes vendues par an, contre plus de 17 milliards de tonnes de coton conventionnel.

 

Culture de coton Bio - Sleepzen

 

Le coton biologique, matière écologique et naturelle pour nos vêtements

Le coton bio comme le jersey coton bio est une matière écologique car il est cultivé sans pesticides, insecticides, engrais chimiques, ou OGM. Tous les engrais et les insecticides utilisés sont naturels. De ce fait, le coton bio ne nuit pas aux écosystèmes environnants, n'épuise pas les sols, et n'est pas toxique pour les personnes qui travaillent sur la chaîne de production. Cette culture nécessite également moins d'eau que le coton conventionnel.
Il n'y a cependant pas de "réglementation" autour du coton bio. Il faut entièrement se fier aux labels de certification. Le label GOTS (Global Organic Textile Standard) est celui qui garantit le mieux les textiles en coton bio et écolo durant toute la chaîne de production. Un coton bio certifié GOTS comporte “au moins 95% de fibres biologiques certifiées”.
Nettement plus doux au toucher, il a l’avantage d’être anallergique (qui ne provoque pas d’allergies). Et enfin et non le moindre, il est peu cher ; on le trouve très facilement sur le marché.

 

Coton Bio - Sleepzen

 

Pourquoi dit-on que le coton biologique consomme moins d'eau que le coton normal ?

Il faut 2700 litres d'eau pour cultiver un coton conventionnel (normal) destiné à fabriquer un t-shirt, soit l'équivalent de 70 douches. Pour cultiver du coton bio destiné à fabriquer le même produit, on n’a besoin que de 100 litres d’eau :
  • Les sols biologiques sont plus perméables et donc, retiennent mieux l'eau et l'humidité. En effet, ils contiennent plus de matière organique. De ce fait, le plant de coton nécessite moins d'irrigation extérieure pour subvenir à ses besoins en eau.
  • Les produits toxiques et chimiques utilisés pour la culture du coton conventionnel nécessitent une certaine quantité d'eau pour être dilués.
En résumé, les besoins en matière d’eau pour un plant de coton ne varient pas énormément de l'un à l'autre. Par contre, les méthodes qui environnent la culture biologique permettent parfaitement d'économiser de l'eau

 

Comment reconnaît-on le coton biologique ?

Juridiquement pour le moment, il n’y a pas de définition exacte du coton bio. Par contre, il y a plusieurs labels de certification internationale qui font office de contrôleurs et de gestionnaires de l’appellation « bio ». Il existe de ce fait plusieurs cas de figure : un label peut certifier uniquement le coton et la manière dont il a été cultivé. Il peut certifier le vêtement fini et par la même occasion, certifier l’intégralité du processus de sa fabrication en coton biologique. Un label peut également certifier une marque.
Dans les usines de tissage et de confection des vêtements, le coton bio est blanchi à l’eau oxygénée mais pas au chlore. Les teintures doivent être réalisées sans substances cancérigènes et sans métaux lourds.

 

Quels labels pour le coton bio ?

A ce jour, il existe 4 labels de certification pour le coton bio.
a) Confiance textile
Le label oeko tex standard 100 (Confiance textile 100 en français) qui vous garantit un textile ne comportant aucune substance nocive ; c’est obligé ! Ce label vous garantit également l'absence de substances qu’on peut qualifier d’«indésirables » dans le coton oeko tex comme par exemple des métaux lourds, des allergènes ou encore des pesticides.
label Oeko Tex Standard 100
b) OCS blended
Organic Content Standard est un label qui permet de contrôler l’intégrité et la traçabilité des matières premières tout au long de la chaine de production. Il est consacré à tous les textiles conçus avec un minimum de 5% de matières premières biologiques mélangées avec des matières premières relatives à une convention ou synthétiques.
Organic Content Standard
c) OCS 100
En opposition au label OCS blended, qui contient 5% de matières premières biologiques, les textiles qui sont certifiés OCS 100 en contiennent entre 95 et 100%.
OCS 100
d) GOTS
C’est le plus fiable et le meilleur label jusqu'à présent, qui a vu le jour en 2006. Le label GOTS (Global Organic Textile Standard) est le principal label qui garantit un coton bio. Il est reconnaissable par un t-shirt blanc sur fond vert. Ce label interdit formellement toutes les substances toxiques pouvant être présentes dans la fabrication ou dans l’impression du textile. Pour aller plus loin dans sa certification, il va imposer le respect des conditions de travail décentes pour les agriculteurs.
GOTS (Global Organic Textile Standard)
Notez que que nos produits comme les serviettes coton bio
protège matelas coton bio, ou bien les tapis coton bio en coton bio sont tous certifiés Gots ! 
 

Les inconvénients du coton biologique

Cette matière saine, écologique et solide en même temps a malheureusement ses inconvénients. Pour en citer quelques-uns :
a)Un prix plus élevé
Le coton biologique est souvent plus coûteux. Cela est logique car pour la même surface, le rendement d’une culture de coton biologique est moins important que celui d’une culture de coton traditionnel.
Par contre, si on prenait en compte le coût de l’impact environnemental et sanitaire du coton traditionnel/conventionnel, le coton biologique serait considérablement moins cher.
b)Une problématique de transport
En effet, la culture du coton biologique est souvent réalisée dans des pays très éloignés de l’Europe. Le climat y est plus propice. De ce fait, le coton doit donc être transporté soit sous forme brut pour être filé et fabriqué en Europe, soit directement sous forme de vêtements après avoir été filé et confectionné ailleurs. Ce transport est problématique car il émet du gaz carbonique.
Ce qui est rassurant c’est que de belles initiatives ont vu le jour pour limiter cette problématique. On a commencé à cultiver du coton biologique en Grèce, et depuis peu, en France, dans le Gers. La production n’est pas très importante pour l’instant mais on garde espoir que ces initiatives vont continuer à se développer pour pouvoir réaliser un approvisionnement de plus en plus local.
En plus de ces initiatives, il est essentiel et important de développer des transports plus écologiques comme le train, les bateaux à voile, etc.
c)Une consommation d’eau qui reste importante
Malgré les économies réalisées dans l’utilisation d’eau, la culture du coton bio nécessite tout de même une quantité considérable.
Pour essayer d’y remédier et réduire davantage l’utilisation de cette ressource naturelle cruciale pour la Vie, il est donc important de repenser notre manière de consommer pour acheter moins mais mieux. L’objectif est de conserver nos vêtements plus longtemps.

 

Tapis de bain Bio - Sleepzen

 

FAQ

Pourquoi utiliser du coton biologique ?

  • Il consomme moins d'eau et d'énergie par rapport au coton conventionnel. Sa fibre est blanchie à l'eau oxygénée et non au chlore et les teintures sont réalisées sans substances cancérigènes. Une fabrication textile en coton bio bébé permet de réduire les effets nocifs des pesticides et les maladies chroniques.
  • Il favorise la protection de l’environnement, procure de meilleures conditions de vie et de travail pour les agriculteurs, a un impact très positif sur la santé.

Comment reconnaître le coton bio ?

  • Plusieurs labels ont été mis en place pour certifier la véracité du biologique tout au long de ses étapes de production. Ils nous permettent de choisir des textiles plus respectueux de l’environnement et de notre santé.

Où est cultivé le coton bio ?

  • D’après le guide l'exportateur de coton, du Centre de commerce international, le coton certifié biologique est cultivé dans 22 pays, principalement la Turquie et l'Inde, mais également la Chine et les États-Unis.

Comment est fabriqué le coton bio ?

  • C'est du coton cultivé de manière biologique avec du compost naturel. Il est sans OGM et la consommation d'eau nécessaire pour sa culture est réduite très fortement comparé au coton conventionnel. Sa fibre est blanchie à l'eau oxygénée et non au chlore et il est anallergique.

Quels sont les avantages du coton ?

  • L'un des grands avantages est sa capacité d'absorption. D’autre part, le coton résiste à la chaleur. Il peut d'ailleurs se laver à haute température. Il convient aux bébés et autres personnes à la peau très sensible car il est très doux au toucher.

Laissez un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant publication
Notre site utilise des cookies, afin d'améliorer votre expérience de navigation, telle que la saisie automatique.
You have successfully subscribed!
This email has been registered